DES RELATIONS SAINES

 

Les parents qui confient un bébé à un(e) assistant(e) maternel(le) conserve bien sûr tous leurs droits de parents et leur pleine capacité de parentalité !

Ils restent responsables de leur enfant.

Le terme d'"assistant(e) maternel(le)" convient alors bien car il rappelle que ce(tte) dernier(e) n'est qu'un(e) auxilliaire des parents et que son rôle bien qu'important est limité...

Les relations entre adultes doivent être vraies et sincères.

Dialoguer avec les parents ce n'est pas simplement parler du repas qui s'est bien passé, de la sieste et de la sortie au parc...c'est aussi savoir écouter et ressentir le désarroi, parfois, du papa ou de la maman..

Ceci demande des grandes capacités d'analyse et d'écoute de la part des assmats : elles doivent avoir également des connaissances (psychologie...) afin de comprendre réellement ce qu'évoquent les parents, parfois même sans que des mots soient pronnoncés..

L'assistante maternelle doit avoir à l'esprit que son rôle n'est pas de réparer, ou de redresser, car elle n'est pas en situation de compétition avec les parents.

Un seul objectif commun : rendre un enfant heureux et autonome !

 

Les parties ayant des choix de vie différents, cela favorise parfois quelques incompréhensions et quelques conflits.

Il faut donc apprendre à mieux se connaître les uns les autres, en favorisant un dialogue sain, dans une relation de tolérance et d'ouverture.

Il ne doit pas avoir de place pour le jugement, et il faut apprendre à accepter des choix et des modes de vie différents.

Les parents et l'assistante maternelle ne sont pas à la même place : les parents rémunèrent l'assistante maternelle pour la garde de leur enfant, cependant, ils ne peuvent pas objectivement, en justifiant de ce rôle d'employeur, exiger que l'enfant soit accueilli suivant le respect scrupuleux de leurs demandes.

En effet, dans le champ relationnel, il est impossible de coller complètement à la demande de l'autre sous peine de se déshumaniser.

Mon-enfant.fr

L'identité professionnelle et personnelle de l'assistante maternelle fonde la différence plus que la relation relation employeur/employé.

Par ailleurs, la mère et l'assistante maternelle ont par rapport à l'éducation de l'enfant des options et des réactions différentes.

Reconnaître et respecter la différence, c'est accepter que l'autre ne fasse pas la même chose que soi-même.

Cette différence peut-être enrichissante et pourtant elle se vit souvent de façon conflictuelle.

Il n'y a pas d'assistante maternelle idéale de même qu'il n'y a pas de parents parfaits.

L'enfant s'attache et aime son assistante maternelle. Il s'habitue au lieu, à l'espace, à cette femme qui lui donne la sécurité affective nécessaire à son éveil et à son bien-être.

Loin de papa et maman l'assistante maternelle est son point de référence.

La séparation journalière, le changement ne sont jamais des actes anodins pour l'enfant quel que soit son âge.

C'est pour cela que gérer professionnellement la relation avec les parents revêt une grande importance : il faut pouvoir abandonner une position qui est si fréquemment et facilement celle de la rivalité.

L'enfant est, et sera toujours, celui de ses parents.

Un jour viendra où il quittera définitivement son assistante maternelle qui ne pourra jamais vérifier dans l'avenir le poids de son influence sur l'enfant. Le travail de l'assistante maternelle n'a de sens que dans l'instant, même si sa portée est infiniment plus large.

Il est fondamental d'apprendre à poser le cadre professionnel, c'est à dire, savoir que l'on exerce chez soi un métier qui empiète sur l'espace familial,

c'est aussi apprendre à négocier le choix de ce métier en famille avec le conjoint et ses propres enfants, tout en tissant avec les parents et l'enfant accueilli, des relations d'écoute, d'échange et de confiance.

 


"IL aime tant sa nounou"

Anne Bacus (psychologue)

" On a enfin rencontré la nounou qui va garder bébé...

On l'a choisie parce que l'on sent qu'elle adore les enfants et qui lui rendent bien..."

Chez elle votre enfant sera heureux. Et c'est tellement vrai, qu'un an plus tard, ça coince !

Il se trouve si bien chez elle qu'il ne veut plus partir le soir...

Inquiétude légitime de la maman qui se demande si l'enfant ne lui préfère pas sa nounou..

L'attachement du tout -petit est normal.

En effet l'assisrante maternelle a toujours été là pour l'accueillir, le nourrir, le bercer, lui faire faire la sieste, jourer avec lui ...

Et quand papa et maman partent vers ce mystérieux travail qui prend tout leur temps, nounou est là !

Bien-sûr qu'il s'attache à elle et à son entourage...Et tant mieux ! C'est le signe que leur relation est bonne..

L'enfant en a besoin pour se développer dans de bonnes conditions de sécurité affective .

Certaines mères sont jalouses.

Parfois la maman a du mal à accepter cette situation.

Elle se sent rejetée lorsque son enfant saute au cou de sa nounou le matin et s'enfuit au lieu de l'accueillir à bras ouvert le soir..

Il lui arrive d'être jalouse de l'assistante maternelle, parce que celle-ci est souvent témoin de ses premiers pas ou de ses premiers mots.

Elles sont souvent rivales : l'enfant mange ses légumes chez elle, il les recrache à la maison...

Mais plutôt que de se lamenter, cette dernière devrait se réjouir : son bébé est plus "dur" avec elle parce que pour lui elle est plus importante..

Même le tout petit sent la différence..

Un petit peut faire "marcher" sa maman, pas sa nounou !

Pourquoi ? Parce qu'il est lié à sa mère par des liens affectifs qui n'ont pas d'équivalent : il le sait et le sent .

Oui, nounou est disponible et patiente et maman toujours pressée...mais elle a cette voix que l'enfant reconnaît entre mille, son odeur, sa façon de faire les bisous dans le cou....C'est MAMAN : ELLE EST UNIQUE !

Que faire si l'on s'inquiète d'un trop grand attachement ?

En parler avec l'assistante maternelle.

En bonne professionnelle, elle saura vous expliquer ce qui se passe et vous rassurer. Le non-dit ne peut qu'envenimer la relation.

Expliquer à l'enfant qu'il n'y a pas de méchants parents qui travaillent et de gentille nounou qui le récupère. Il y a seulement des métiers différents.

Voir le bon côté des choses : bébé est heureux chez sa nounou..Tout va bien...

C'est le contraire qui serait franchement problématique !

Il faut jouer son rôle de maman. Ce qu'il y a d'unique, outre l'éducation quotidienne, c'est la responsabilité, l'amour et l'engagement à long terme.

Un jour l'assistante maternelle se retire de sa vie, sa maman, jamais !

VOTRE ENFANT APPELLE SA NOUNOU "Maman" :

Votre enfant ne doute pas une seconde que vous soyez sa seule mère !

Mais lorsqu'il commence à parler, toutes les femmes "maternantes", celles qui prennent soin de lui sont des "mamans".

Et si l'assistante maternelle a ses propres enfants qui l'appellent "maman", votre enfant risque fort de faire de même.

C'est un mot facile à pronnoncer, un mot "valise" qui a de nombreux sens.

Toutefois à force d'entendre : "Non, moi c'est tata, ou nounou ou autre...Maman elle viendra te chercher ce soir !"..il finira par comprendre que "maman" n'est pas un nom, ni un rôle, mais un lien exclusif, et réservé à vous seule .

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site