Une belle histoire d'amour

 

 

NOTRE BEBE ECUREUIL

 

Chez nounou isa il y a toujours de la place et de l'amour pour tous, grands ou petits : Bébés "humains" ou petits animaux que la vie place sur mon chemin....vestiges d'une éducation faite par une grand-mère aimante, douce et patiente...qui avait un coeur énorme et une porte toujours ouverte à tous...sans doute une des clefs du bonheur que cette richesse de coeur !!!

C'est ainsi que, tout naturellement, il nous a été donnés de vivre cette belle histoire d'amour...L'histoire du combat à tout prix pour la vie !!!

 

Ce fut une merveilleuse rencontre pleine d'amour et de tendresse, qui malheureusement s'est terminée par un retour au paradis des écureuils de notre petit bouba ce dimanche 3 juillet...

Pour lui, pour nous, pour ne jamais l'oublier, et pour vous peut-être qui rencontrerez un jour au détour d'un chemin, un petit tombé du nid, voici des photos...et des conseils..

 

Bouba et ses frères sont tombés du nid après une grosse tempête...nous l'avons trouvé glacé, tout nu, sur des aiguilles de pin....je pensais au début que nous avions trouvé des bébés furets...

 un nid d'écureuils roux...

Il arrive visiblement très fréquemment que ce genre d'accident arrive, après des fortes tempêtes, pendant la période des naissances...soyez vigilants si vous vous promenez en forêt....

 

                                                                       Le retour à la maison en urgence, blottis dans le panier d'osier de nounou..

 

 

Premier jour : bouba avec ses frères et soeurs...un bébé est mort de suite, il n'en reste déjà plus que trois...ils sont glacés par le vent et la pluie,

       avec mon fils nous les mettons devant un chauffage électrique, enroulés dans un tissu...

 

Un ami à mon fils court chez le vétérinaire de notre quartier chercher du lait maternisé pour petits mammifères . Je leur donne quelques gouttes chacun et les gardent bien au chaud...

 

 

La nuit vient, et je n'arrive pas à dormir, bien trop inquiète pour mes bébés...je me réveille pour leur donner le biberon...je n'arrive pas à savoir à quelle température les maintenir....

j'ai sans doute trop surchauffée l'atmosphère et je suis anéantie en me levant et en trouvant deux bébés mourants...je sais que pour eux c'est la fin, et tout en étant aveuglée par les larmes,

je m'active à redonner de l'énergie au petit survivant : je le masse, lui donne à boire quelques gouttes, le stimule, lui parle, le supplie de rester en vie...je prie le Ciel, et tout ce que je peux............ je supplie, j'implore ....finalement Dieu m'écoute, et vient en aide à mon petit bébé ...

Le lendemain nous sommes tous attristés de cette perte mais décidons de nous battre pour notre petit Bouba...nous l'avons nommé ainsi parce-qu'avec ses petites oreilles rondes il ressemble à un petit ourson, et que cette chanson est la préférée de matéo !

 

 

Bouba bien enveloppé dans sa petite couverture (cela évite de trop le mouiller avec le lait...) tète péniblement...je lui verse plutôt goutte à goutte du lait dans la bouche, en veillant particulièrement à ne pas l'étouffer ni à lui noyer ses petits poumons bien immatures encore !!!

c'est un boulot de Titan, un boulot de Maman !!!!

Au début j'ai besoin de mes "loupes" pour ne pas lui mettre du lait dans les narines, tellement il a une petite frimousse !!! le lait ressort souvent par le nez, que je m'empresse alors d'essuyer délicatement...en m'excusant auprès de bouba pour cette maladresse... Devenir maman écureuil, ce ne s'apprend pas aussi facilement que ça !!! 

 

 

 

Il est vraiment craquant mon petit bonhomme, il prend des forces de jour en jour et il s'accroche à la vie !!! je l'aime déjà tellement !!! 

je me lève à ce moment deux fois dans la nuit, en moyenne à une heure et à quatre heures du matin pour son bib..il ne prend qu'un à trois millilitres environ, et je suis obligée de me lever, malgré ma fatigue !!! c'est pour une bonne cause et c'est un plaisir finalement !!!

 

 

Ensuite, comme le ferait une maman attentionnée, je lui fais une petite toilette avec un peu de sérum physiologique tiédi : un lavage des fesses et du pelage là où le lait s'est accumulé et risque de lui donner des bactéries....

Puis je vais devoir doucement, sans appuyer, lui masser le bidou et les parties génitales pour l'aider à faire ses besoins, car son intestin et sa vessie ne peuvent pas fonctionner sans cette aide, car trop immatures....

 

 

Repos bien mérité dans la main  de "maman"...

 

Bébé bouba s'endort repu dans la couverture...........

 

 

Bouba renifle mes mains...il me reconnaît à l'odeur me dit le vétérinaire...et dans quelques jours, il me verra et je serais alors sa maman !!!Sourire

je me sens déjà l'aimer comme mon propre petit !!! c'est fou cet instinct maternel qui nous pousse parfois à ce genre de choses !!! ça ne s'explique pas..j'étais sa maman, et c'était mon bébé !!! j'ai eu quand il est partit je pense une peine tout à fait similaire à une maman qui perd un bébé !!!

je me suis mise à pleurer , j'ai tenté de le ranimer, je lui ai fait un biberon en urgence ...je l'ai réchauffé, je lui ai parlé, je l'ai supplié de rester en vie alors qu'il était déjà tout froid....

il est enterré avec sa petite peluche qu'il tenait enlacé quand il est partit...

je sais que certains peuvent trouver ces gestes et ces sentiments déplacés et ridicules, mais ça m'est bien égal, car ma peine était authentique, mon chagrin bien réel...

 

 


 

 

 

mon petit bouba d'amour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BOUBA ET SON BOURIQUET 

 

 

Adieu mon petit bouba, je sais que tu es au paradis des petits écureuils  et que tu dors tranquillement...mais tu nous manques chaque jour ! Merci d'avoir ensoleillé notre petite vie ces quelques jours ...

Il faut vraiment des efforts considérables et des soins de chaque instant pour espérer sauver ces petites bêtes tombées du nid, mais je pense que c'est possible..j'ai commis une erreur à mon avis, celle d'écouter les conseils des vétérinaires qui m'ont dits de passer à trois biberons par jour...il aurait du manger encore la nuit, et la nuit avant son départ, je lui ai donné à 22 H30 un peu de lait, puis je me suis endormie et ne me suis réveillée qu'à 6H30...j'ai donc sauté le repas de la nuit et je pense aujourd'hui que ça lui a été fatal ! j'étais épuisée par le manque de sommeil, mais je m'en veux terriblement aujourd'hui..

Je n'ai plus qu'un rêve secret : retrouver un jour un nid tombé par une nuit de grand vent, et pouvoir cette fois sauver mes petits protégés...je n'ai jamais ressenti de tels sentiments pour un autre animal auparavant et bouba restera ma plus belle histoire d'amour...il avait des comportements presque humains parfois, avec ses petites mains ...je ne pourrais jamais l'oublier !

Laissez-moi un petit mot dans le livre d'or...merci

 

Voici un petit cadeau pour vous qui avez aimé notre bouba : une photo qui en dit long sur l'intelligence animale, et surtout sur l'altruisme des écureuils...Certains devraient ici bas parfois s'en inspirer !!! 

Une maman écureuil dépose dans son propre nid un bébé orphelin....

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×